Communiqué de Presse du 1er août 2017

On nous a rapporté des conditions de travail extrêmement difficiles au sein de la station Cleunay de la future ligne de métro rennaise. Cette station est la 1re à connaître des travaux d’aménagement intérieur parmi les stations semi-profondes et profondes, c’est-à-dire creusées par le tunnelier.

Ce que nous savons :

  • La présence d’un nuage de poussière dans la station alors que des équipes y travaillent depuis des semaines sans autre protection qu’un masque en papier.
  • Aucune information sur la nature de ces poussières ni sur les mesures à prendre pour la sécurité des travailleurs.
  • Aucune mesure de protection collective mise en œuvre.
  • Droit de retrait exercé par 2 entreprises.

Ce que nous supposons :

  • L’origine de ces poussières provient du tapis d’extraction des gravats du tunnelier.
  • Présence de silice dans ce nuage. Responsable selon l’INRS [1] , d’irritation des yeux et des poumons, pouvant occasionner toux, bronchites, fibrose pulmonaire (silicose ).

Ce que nous demandons :

  • Le retrait des travailleurs tant que la nature des poussières ne sera pas connue et que des recommandations de protection ne seront pas affichées en base vie.
  • La réalisation d’analyse dans de réelles conditions de travail (non-statique, avec le tapis en fonctionnement, …)
  • La publication des procès-verbaux des CISSCT  [2], notamment celui du 25 juillet dernier.
  • Le nettoyage complet des poussières accumulées dans la station Cleunay, et pas que le sol, quid des gaines de ventilation, des chemins de câbles, des PVC,…

En vue des 2-3 ans de chantier à venir, nous ne pouvons laisser des travailleurs dans de telles conditions de travail.

Le SUB TP BRETAGNE

[1INRS : Institut National de Recherche et de Santé

[2CISSCT : Collège Interentreprises de Sécurité, de Santé et des Conditions de Travail, regroupant, le maître d’ouvrage (SEMTCAR), la maîtrise d’œuvre, la CARSAT, l’Inspection du travail, la Médecine du travail, le coordinateur de sécurité et les entreprises intervenantes.

Anuncios